Metric au Bataclan 15.10

6 ans après leur dernier passage en France, le groupe canadien Metric est revenu pour un concert unique au Bataclan ! La salle a mis un peu de temps à se remplir (le concert n’étant pas totalement complet), mais pour autant les spectateurs présents ont assisté à un très bon spectacle. Une belle réussite qui m’a agréablement surprise en tous cas !

La première partie est assurée par All Tvvins, qui se révèlent plutôt sympathiques. Ils dévoilent un rock plutôt cool. Le guitariste est un grand malade qui saute partout – le Macbook présent sur scène a bien failli connaître un sort funeste à cause de lui. La voix du chanteur est un peu passe-partout, mais n’est pas désagréable. Un groupe à suivre donc, et pourquoi pas à écouter un peu plus !

Metric remporte quant à eux la palme de l’entrée en scène la plus bizarre jamais vue. Les lumières s’éteignent, et les membres du groupe arrivent sur scène recouverts de masques de lapin, cheval et même licorne, et s’éclairent eux-mêmes grâce à des lampes torches. Une bonne entrée dans un univers bien plus étrange que je ne le pensais !

Le concert débute sur Lie Lie Lie et Fortunes, issues du dernier album, et sur lesquelles Emily Haines a revêtu une tenue rappelant celle d’un paon. Dans l’ensemble les titres du dernier album sonnent très bien en live, ils sont punchy comme il faut et fonctionnent bien avec l’atmosphère un peu extra-terrestre créée sur scène et avec les musiques d’attente précédant le concert. Ces chansons sont dynamiques, enjouées, mes préférées sur scène étant Too Bad, So Sad, Cascades ou The Shade. Mention spéciale aussi à The Other Side, sur laquelle le chant n’est pas assuré que par Emily Haines.

Les autres albums sont aussi plutôt bien représentés, notamment avec la géniale Youth Without Youth qui suit les deux citées précédemment, et permet de revenir à quelque chose de plus rock. Ensuite Help I’m Alive fédère le public, comme ce sera le cas plus tard avec Monster Hospital. Synthetica et Gold Guns Girls remportent également l’adhésion du public, et confirment que ce sont vraiment des tubes qui gagneraient à être plus connus.

Ce concert m’a aussi permis de redécouvrir Empty, qui est absolument top (et pourtant ne me marquait pas sur la version album, ne me demandez pas pourquoi). La fin sur une superbe version acoustique de Gimme Sympathy et Breathing Underwater reprise en coeur avec le public est absolument parfaite.

C’était donc un concert absolument top, qui s’est presque construit en crescendo, et avec des effets au top, que ce soit au niveau des synthé recouverts d’écailles brillantes, ou les tenues d’Emily Haines qui a alterné entre différentes vestes, et même choisi une cape vert fluo pour s’amuser à créer une ambiance aérienne face à deux ventilos, ou encore l’utilisation du theremin, cet instrument si particulier. Tout cela fait bien partie d’une ambiance assez étonnante, et qui donne à ce concert sa saveur si particulière !

 

Publicités
Metric au Bataclan 15.10

Une réflexion sur “Metric au Bataclan 15.10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s