Rock en Seine Day 3

On arrive au dernier jour de l’édition 2015 du festival Rock en Seine, à l’affiche un peu plus pointue, moins enthousiasmante sur le papier, en tous cas pour moi. 

My Morning Jacket : 

Premier concert de la journée pour nous, il s’agit de My Morning Jacket. C’est un groupe un peu déroutant, mais c’est une bonne surprise. Le concert se révèle rock, et se poursuit même après une coupure partielle de courant, qui fera qu’une chanson ne sera jouée qu’en percussions/voix. La voix du chanteur est d’ailleurs assez impressionnante, il monte fréquemment dans les aigus. Presque aussi impressionnante que sa veste fleurie par cette chaleur. Celle-ci n’épargne encore une fois pas les artistes, le chanteur se couvrant la tête avec une serviette. En tous cas, à écouter dans l’herbe c’était un très bon concert !

Fuzz :

Avec Fuzz on enchaine sur quelque chose de plus violent, mené par le phénomène Ty Segall. C’est un bon gros concert de rock, qui met l’ambiance correspondante dans les premiers rangs. Le groupe demandera même à ce qu’un slammeur soit porté tout le long de la foule et fasse des allers et retours.

Hot Chip : 

OLYMPUS DIGITAL CAMERARetour à la grande scène avec Hot Chip ! Malgré la chaleur et l’heure pas assez tardive, le groupe d’anglais parvient à faire danser une bonne partie du public. Il faut dire que l’électro pop de Hot Chip est assez efficace, notamment sur des titres comme One Night Stand et Started Right (mon coup de coeur récent). Le groupe est en plus vêtu soit de motifs géométriques, soit tout en blanc, donnant une jolie cohésion visuelle. C’est donc un très bon concert, à revoir sur Culture box !

Jungle : 

Ensuite, sûrement inspirés par le thème de cette année, de nombreux spectateurs migrent vers la scène de la Cascade pour voir le set de Jungle. Dans la continuité de Hot Chip, c’est dansant et plaisant à écouter. Le groupe communique en plus bien avec le public. La fin sur Busy Earnin’ et Time fera exploser le public, bien chauffé par un set plus que convaincant !

Mark Lanegan Band :

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAprès l’avoir loupé en 2012 pour cause de conflit de programmation je décide de me rattraper en arbitrant en la faveur de Mark Lanegan dans le duel qui l’oppose à Tame Impala (épargnant à mes jambes un énième aller et retour Grande Scène / Cascade). Les chansons du groupe se révèlent top à écouter en live, l’ambiance est vraiment bonne dans les premiers rangs face à la scène de l’Industrie. Et c’est de sa voix très (très très) rauque qu’il salue la foule. Un set marqué de très bons titres, qu’il faudra réécouter en version studio ! Seul point négatif, on entendait beaucoup trop Tame Impala, pourtant bien loin de la scène de l’Industrie.

Alt J :

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa foule s’amasse devant la Scène de la Cascade pour voir les anglais de Alt J. pour ma part, je suis sceptique. J’aime leurs albums studios et les connaît presque sur le bout des doigts (surtout le premier). Pourtant, j’ai été très déçue par leur live en 2013 à Rock en Seine sur cette même scène. C’était mou, sans âme, inintéressant. Eh bien, j’ai pu constater à mon plus grand ravissement qu’ils ont changé. Les éclairages et jeux de lumière placent déjà une ambiance un peu mystérieuse sur le set, comme celle que l’on peut entendre dans leurs albums. Anciens et nouveaux titres se mêlent hyper bien, même si le public connaît mieux les premiers. En tous cas le groupe envoie, et des chansons comme Left Hand Free, Every Other Freckles ou Breezeblocks font danser le public. Evidemment la sublime Matilda est un des meilleurs moments de leur prestation, et est joliment reprise en coeur par le public. C’est pareil pour Breezeblocks, qui clôt le concert en fanfare. Ils sont devenus un vrai groupe de scène, avec une identité et une vraie énergie, et c’est tant mieux !

The Chemical Brothers : 

OLYMPUS DIGITAL CAMERASans grandes attentes de ma part pour cause de méconnaissance personnelle du style et du groupe, c’est vers la Grande Scène que nous nous dirigeons pour le dernier concert de cette édition 2015. Ce n’est pas « juste » un concert. En effet, on remarque rapdiement que c’est un show complet, incluant des effets lumineux assez bluffants, parfait pour ceux qui comme moi sont trop loin et trop petits pour voir la scène (où évoluent apparemment des robots). Musicalement, difficile de ne pas avoir envie de danser et sauter partout, car le groupe prend un malin plaisir à faire monter la pression avant de véritables explosion de sons qui font rugir le public de plaisir !

 

Et c’est déjà la fin de Rock en Seine 2015… Une excellente édition avec des groupes formidables, des concerts incroyables, de bonnes découvertes et quelques déceptions, mais encore et toujours de grands souvenirs !

Publicités
Rock en Seine Day 3

Une réflexion sur “Rock en Seine Day 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s