– Album Review – Florence + The Machine – How Big How Blue How Beautiful

Enfin ! Florence + The Machine revient, après de très longues années sans albums. Certes, on a eu la chance de l’entendre dans plusieurs bandes son de films, notamment dans The Great Gatsby, mais cela fait longtemps sans un vrai album. Elle le dévoile depuis quelques mois avec des titres qui donnaient bien envie de l’écouter en entier, et le voilà, sorti en début de semaine !

ArticleSharedImage-47483

Florence + The Machine regroupe Florence Welch, charismatique et excentrique leader du groupe, et ses musiciens (on oublie parfois qu’il s’agit d’un vrai groupe). Véritable sensation musicale à la sortie de son premier album Lungs (avec des titres formidables comme Dog Days are Over, Drumming Song, Kiss with a Fist ou You’ve Got The Love), elle continue son ascension avec Ceremonials grâce à Shake It Out, No Light No Light ou What the Water Gave Me.

 

La revoilà donc avec How Big How Blue How Beautiful, projet qu’elle a eu le temps de mûrir pendant plusieurs années. Elle explique y avoir laissé de côté l’aspect parfois un peu grandiose et épique de ses titres, voulant quelque chose d’un peu moins pompeux et moins lugubre. Difficile tout de même de faire quelque chose de plat quand on s’appelle Florence + The Machine !

 

  • Les chansons coups de coeur :

FATM

Le coup de coeur ultime de cet album et depuis bien longtemps revient à la formidable Queen of Peace. Un début très doux pour un couplet qui démontre un rythme assez marqué (et très bien exploité pendant tout le titre pour donner une vraie originalité à celui-ci, on le reconnaît tout de suite). La voix de Florence Welch se fait très mélodieuse sur le pont, avant un refrain très punchy, qu’on a vite envie de chanter avec elle. Le retour au couplet garde ce rythme mais la voix redevient douce, pour faire un très joli contraste. Et la fin instrumentale est encore une fois très bien exploitée, avec un motif qui vous restera en tête ! Franchement, écoutez la, je ne lui rends pas du tout service en la décrivant.

 

HIMYM3

Gros coup de coeur (mais celui-ci n’est pas nouveau) pour What Kind of Man, au début doux, avec des sonorités qu’on entend peu mais qui rappellent celles de Ceremonials, avant que le titre devienne particulièrement rock , tantôt saccadé tantôt mélodieux, selon les variations de sa voix.

J’aime beaucoup beaucoup aussi Hiding, plus inhabituelle pour Florence + The Machine, car plus pop-rock. Mais c’est le rythme et sa voix qui donne toute sa personnalité au titre. Elle adopte une voix plus aigüe qu’on ne lui entend pas souvent, et c’est à la fois surprenant et sympa.

Ship To Wreck est aussi très agréable à l’écoute, plus calme et plus simple que ce qu’elle peut faire d’habitude, et cela ne fait pas de mal !

Third Eye est particulèrement réussie, avec une Florence qui scande les paroles au début, donnant une intentionnalité particulièrement forte au titre, avant que cela ne devienne plus mélodieux. Le titre reste tout de même assez puissant, et se démarque vraiment des autres de l’album !

Autre coup de coeur pour St Jude, très très belle chanson. Cette fois-ci elle est vraiment très calme. Les quelques sonorités présentes jouées au synthé rappellent là encore celles de Ceremonials, mais elles se font très peu entendre, laissant toute la place à la belle voix de Florence.

Enfin, encore une chanson calme mais superbe, c’est Various Storms and Saints, où on profite de quelques accords de guitare mêlés à la voix si belle de Florence. Au bout de la moitié du titre, elle est accompagnée par des choeurs très légers, mais qui donnent une très belle profondeur à la chanteur.

 

  • Les chansons sympas 

La chanson titre de l’album HBHBHB (ouais, c’est long à taper), est un titre très sympa, avec des refrains marqués par l’usage léger de cuivres, tandis que quelques cordes font leur apparition dans la suite du titre. Cependant, on les entend assez peu, ils sont un peu mis de côté à cause d’un rythme assez présent mais pas forcément très bon, dommage car sinon la chanson est top !

FATM2

Delilah est plus énergique surtout grâce à l’intonation que Florence y met ! A la moitié du titre, le rythme devient plus enlevé encore, donnant une vraie originalité à ce morceau.

Long &Lost commence tout doucement, mais on retrouve un peu l’ambiance « cathédrale » qu’elle a pu insuffler dans ses albums précédents, avec des choeurs assez lointains, comme un écho !

Mother est aussi une bonne chanson, qui laisse entendre à son début qu’elle va devenir plus énergique, et c’est le cas sur le refrain. Dommage que cela retombe un peu après, mais le titre reste très sympa à écouter.

Caught démarre de façon un peu plus pop-rock, moins original que ce à quoi Florence peut nous habituer, mais cela reste assez sympathique à écouter.

Enfin, Make Up Your Mind renoue avec l’énergie de Florence, et son rythme saccadé, sans laisser tomber l’aspect mélodieux de son album et de ses titres. Un titre au refrain efficace, une chanson sympa à écouter !

 

FATM4

En résumé, cet album est vraiment très bon. Il montre l’évolution du style de Florence, mais sans perdre du talent de la chanteuse et de son groupe. C’est moins grandiloquent, mais pourtant cela reste puissant, fort et énergique. Et à n’en pas douter, en live ce sera tout aussi formidable. D’ailleurs, toujours pas de concerts prévus en France, mais j’ai hâte qu’elle en annonce un, pour enfin la voir en live !

 

 

 

Publicités
– Album Review – Florence + The Machine – How Big How Blue How Beautiful

3 réflexions sur “– Album Review – Florence + The Machine – How Big How Blue How Beautiful

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s