– Live Report – Marina and the Diamonds au Trianon

Vous le savez, Marina and the Diamonds est une de mes artistes préférées, et son dernier album Froot m’a particulièrement séduite. C’est tout naturellement que dès la mise en vente, j’ai pris ma place pour son concert – le premier à Paris depuis 5 ans. J’ai bien fait de ne pas trop trainer, le concert a rapidement affiché complet, étant même déplacé du Trabendo au Trianon pour pouvoir accueillir plus de fans.

Live Marina and the Diamonds

Fait étonnant, le concert commençait à 19h avec une première partie – un dj set -, avant que Marina n’arrive sur scène à 20h. Du coup, le public s’était passé le mot pour arriver très tôt, me cantonnant au fond de la salle, et (comme d’habitude) derrière des personnes de grande taille. Qu’importe, je ne la vois pas tout le temps mais suffisamment tout de même (bon du coup, je vous avoue que les photos ce n’est pas du grand art).

Live Marina and the Diamonds

La setlist était connue car elle ne change pas depuis le début de sa tournée européenne, du coup c’est sans surprise mais sur les chapeaux de roue qu’elle commence avec Bubblegum Bitch. La salle exulte déjà et reprend les paroles en coeur. Ce sera le cas pour la majorité des titres, même ceux du dernier album.

Marina and the Diamonds Live

Malgré les grosses différences de style entre les albums, tous les titres rendent bien en live. Ainsi, quand on passe de Bubblegum Bitch (Electra Heart) à Forget (Froot) puis Mowgli’s Road (Family Jewels), l’intensité ne change pas. Cette dernière est d’ailleurs un petit bijou en live, avec ses mimiques, petites danses et surtout sa voix fabuleuse. I Am Not a Robot est aussi très belle en live, et lui permet de sortir des notes qu’on ne pensait pas entendre de sa part, comme quoi, on peut faire de la pop et avoir véritablement une belle voix (même en live…).

Marina and the Diamonds live

Retour au dernier album avec ma petite préférée qu’est Savages, qui est visiblement la chanson favorite d’un peu tout le monde dans la salle et ça tombe bien parce qu’en live ça rend encore mieux ! Jolie transformation live aussi pour les calmes Obsessions et Happy, jouées au piano. Pour la première, le rythme est ralenti au départ, ajoutant encore plus de douceur au titre, avant de finir en beauté sur un rythme accéléré. La seconde est toute en sincérité, là aussi vraiment très belle.

Marina and the Diamonds live

Mais pas question de rester calme très longtemps, on enchaine avec Froot, titre ô combien énergique et réjouissant, qui emporte l’adhésion de toute la salle, et illumine la scène de plein de lumières colorées. On continue sur ce dernier album avec Can’t Pin Me Down, qui n’est vraiment pas ma préférée, mais qui est sympa en live.

Le public saura s’en donner à coeur joie sur Hollywood et Primadonna, deux chansons très différentes mais qui figurent parmi ses plus connues. Les deux sont absolument géniales, même si j’ai un petite préférence pour la première, Electra Heart n’étant pas à la hauteur du premier et dernier album selon moi.

Blue et I’m a Ruin rendent aussi très bien en live, la première étant plus rythmée et la seconde plus calme, mais vraiment très belle. Et puis il est déjà temps de finir en fanfare avec Radioactive et surtout How to be a Heartbreaker, qui sera vraiment un climax en termes d’ambiance.

Marina and the Diamonds live

Marina a fait l’effort grâce à quelques fans lui ayant écrit quelques mots, de parler quelques instants en français, le temps de dire à quel point le soutien qu’elle a eu la touche et à quel point elle avait envie de revenir à Paris (ce qu’elle fera en novembre/décembre apparemment, même si elle a oublié de mentionner Rock en Seine avant). Sinon elle ne parle pas beaucoup, mais elle sait mettre l’ambiance grâce à ses chansons et ses petites manières sur scène.

Marina and the Diamonds live

Elle interprète en effet très bien ses titres, que ce soit par sa très belle voix, assez impressionnante en live, mais aussi par son expression du visage et ses gestes. Elle a changé de peau pas mal de fois lors de ses trois albums, mais Marina and the Diamonds demeure et on passe un super moment à son concert ! Je l’attendais vraiment, et je n’en suis pas du tout déçue, au contraire, je suis agréablement surprise par sa voix en live, et l’ambiance à son concert.

Marina and the Diamonds live

Petite remarque en passant par là, cela fait aussi du bien d’avoir une chanteuse pop qui affirme que le rôle des femmes, même si elles veulent être des « homewrecker » ou « heartbreaker » comme elle le dit dans son second album. Certes, le personnage de Electra Heart est un peu too much et ce n’est pas son meilleur album, mais elle a le mérite de dire des choses et de les assumer, donc c’est plutôt cool (et rare,bien trop rare).

Enfin, mention spéciale à celle qui prenait des photos avec son iPad, et à ceux qui ont jeté des bâtonnets lumineux sur scène !

Pour résumer, j’ai passé un super moment, j’adore définitivement vraiment Marina and the Diamonds, je veux son serre-tête Froot, et j’ai vraiment hâte de la revoir à Rock en Seine (si vous y allez, ne la loupez pas !) !

 

Publicités
– Live Report – Marina and the Diamonds au Trianon

2 réflexions sur “– Live Report – Marina and the Diamonds au Trianon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s