– Album Review – Modest Mouse, Strangers to Ourselves

Modest Mouse n’avait pas sorti d’album depuis 2007 ! Je ne les connaissais que par leur apparition dans la série Newport Beach (oui oui) et leur chanson Float On. Mais j’ai été intriguée par les chansons sorties sur Youtube depuis quelques temps…

Modest Mouse

De qui parlons-nous ? On parle d’un groupe américain, fondé en 1993, reconnu pour son style rock indie, et qui revient brillamment sur le devant de la scène.

Et ce nouvel album ? Strangers to Ourselves est assez formidable, un bon album rock tout en étant assez imprévisible pourtant. 15 chansons mais aucune monotonie !

Première impression : ce sont les chansons diffusées sur Youtube avant le lancement de l’album qui m’ont poussées à écouter l’album en entier, parce qu’elles étaient vraiment cools. Cela dit, je ne m’attendais pas spécialement à quelque chose d’aussi rock !

Une note ? Ce sera 4/5 (décidément, c’est le mois des bonnes notes), pour la bonne surprise, la bonne découverte et les très bonnes chansons qu’on y trouve !

 

  • Les titres géniaux :

Mon préféré serait Lampshades on Fire, titre qui commence par une petite intro a capella, avant d’avoir un débit accéléré, un rythme marqué. La chanson est très entrainante. La petite intro revient parfois dans le titre pour calmer le jeu, avant qu’il ne reparte de plus belle.

The Ground Box, with Time in a Box est plus rock, la guitare électrique se fait très présente. Le débit du chanteur est encore assez rapide, ce qui donne beaucoup d’entrain au titre. Les choeurs un peu creepy sur le refrain (oui oui) donne une petite touche originale en plus !

Be Brave est assez formidable, plus sombre, avec un refrain très puissant, bien qu’un peu répétitif, mais cela passe très bien !

The Tortoise and the Tourist a une partie instrumentale très impressionnante et prenante pour commencer, avant de se calmer sur les couplets. Le début du refrain est presque crié par le chanteur, ce qui ajoute encore à l’énergie de leurs titres.

Ansel est aussi vraiment cool, pas aussi rock que les précédentes, plus indie, mais tout aussi réussie. Elle reste en tête, paraissant un peu enfantine, mais vraiment top, la fin est toute jolie.

Enfin, une chanson douce, Coyotes, qui était déjà dans mes chansons coups de coeur il y a quelques mois. La guitare sèche indique que la chanson sera bien plus douce que les précédentes. La voix se fait bien sûr plus posée, le temps de ce doux intermède.

  • Les chansons sympas :

Petite blague d’1 minutes et 17 secondes, God is an Indian and You’re an Asshole est répétitive mais mignonne et assez drôle ! Cela fait toujours plaisir d’avoir ce genre de petits snippets sur un album !

Of Course We Know est le titre qui clôt l’album, et commence de façon assez lente, avec un début un peu trop long. Mais la montée en crescendo du rythme et de la puissance est très intéressante et réussie.

Sh*t in your Cut est aussi assez lente au démarrage, même si le rythme est plus marqué et que des riffs de guitare entrecoupent les couplets et les refrains. Un titre rock mais pas cliché, on aime !

Wicked Campaign fait la part belle à la voix grave du chanteur, ajoutant encore une dimension rock renforcée évidemment par les guitares électriques en fond du titre.

Pups to Dust est plus indie que rock, mais vraiment très réussie aussi, avec un refrain mis en relief par un surplus de puissance. La seconde moitié se fait aussi plus rock que le reste, donnant un bon ensemble !

Enfin Sugar Boats est très cool, avec une intro utilisant un piano (étonnant pour l’album). Le rythme est très enlevé et vraiment prenant !

  • Les petites déceptions :

La première chanson de l’album Strangers to Ourselves n’est vraiment pas ma préférée, elle est très calme, trop lente à mon gout. Elle ne progresse pas vraiment,et se fait du coup assez banale.

Enfin, Pistol reprend trop les influences du rap / r’n’b sur son début, ce qui est déjà très bizarre pour ce groupe, mais aussi pas forcément réussi à mon sens.

 

En résumé : Un album très réussi, parfait pour se plonger à la découverte de Modest Mouse. Il plaira à ceux qui aiment le rock, et ceux qui aiment aussi quelque chose d’un peu plus posé.

En live ? Pas encore de concert prévu à Paris, mais ce sera à surveiller !

Publicités
– Album Review – Modest Mouse, Strangers to Ourselves

Une réflexion sur “– Album Review – Modest Mouse, Strangers to Ourselves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s