– Album Review – Imagine Dragons, Smoke + Mirrors

Imagine Dragons est un groupe dont on a entendu les premiers titres un peu partout ces derniers temps. Ils ont surrexploité médiatiquement leur premier album, sortant un très grand nombre de singles. Il était donc temps de passer à un second album, sans pourtant avoir véritablement quitté la scène. Est-ce que cela se ressent sur leur musique ?

 

De qui parlons-nous ? De 4 américains qui ont créé en 2008 leur groupe de rock Imagine Dragons (un anagramme dont eux seuls connaîtraient la signification). Issus de Las Vegas, comment ne pas faire le rapprochement avec les géniaux The Killers « from fabulous Las Vegas, Nevada » ? En tous cas, ils ont fait leur nid très rapidement avec un rock aux accents pop accrocheurs, qui a su rapidement convaincre de nombreux fans dans le monde entier !

 Imagine dragons

Et ce nouvel album alors ? Sorti le 16 Février, Smoke + Mirrors a la difficile tâche de succéder à l’album du succès, aux tubes ultra diffusés. Pas de gros changement de style à l’horizon !

Première impression : Très honnêtement, la première fois que je l’ai écoutée, je n’ai pu m’empêcher de penser « On se fait chier un peu non ? » Et heureusement, sur pas mal de titres, j’ai changé d’avis, c’est un album qu’il faut écouter plusieurs fois pour vraiment l’apprécier !

Une note ? Pour faire dans la nuance, je donnerai un 3.5/5. Parce qu’il y a des chansons qui sont les dignes successeurs de l’album précédent, qui vous emportent avec elles, et parce qu’il y en a d’autres qui sont parfois sans vraiment d’intérêt, sombrant dans la pop-rock inintéressante. Dommage, en capitalisant sur les premières on aurait eu un album hyper original et génial ! Cela dit, il ne faut pas oublier que l’album contient 18 titres, performance à saluer !

  • Les titres géniaux :

L’album commence bien avec Shots titre aux sonorités électro mais qui garde ce rythme fort qui les caractérise, et un refrain hyper entrainant, qui fait aussi entendre la voix si sympa de Dan Reynolds !

I’m So Sorry est vraiment marquée rock et c’est un style qu’ils maitrisent à leur façon ! Le rythme très marqué cadence la chanson et encadre les accords de guitare électrique, avant un pont très calme.

Friction : Un début aux accents orientaux très étonnants, mais au moins ça retient l’attention ! Ensuite le piano s’ajoute, avant un refrain très rock avec ces accents toujours étranges. Cette chanson est originale, et là la prise de risque est totalement réussie !

On continue dans l’originalité avec Trouble, à la guitare sèche (mais toujours très rythmée), plus mélodieuse et avec des arrêts brutaux. J’ai beaucoup pensé aux titres de To Kill a King en l’écoutant, mais pour moi c’est signe de qualité ! Un très joli titre à la fois plus calme et entrainant tout de même.

Le dernier coup de coeur est pour le dernier titre (que je n’aurais pas forcément placé en dernier non plus) qui est Warriors. Un titre comme eux seuls savent le faire, tout en intensité. Un début en crescendo qui fait monter la pression, avant d’exploser sur le refrain.

  • Les morceaux sympas :

Gold reprend elle aussi leur style de base, très « épique ». On a du rythme, des sonorités plutôt graves (bien qu’un peu étonnantes parfois). Il faut déjà saluer la performance du chanteur qui apporte lui aussi beaucoup d’intensité au titre avec sa voix.

On a ensuite Smoke and Mirrors, qui est plus calme au moment des couplets, qui en sont un peu inintéressants du coup. Le refrain commence de façon sympa, plus intense, mais cela se calme à nouveau ensuite, en étant tout de même plus sympa que les couplets. Une jolie chanson mais sans plus.

Je ne m’attendais pas trop à vraiment apprécier I Bet My Life, aux accents pop-rock sur les couplets, mais aux refrains assez prenants, bien que répétitifs, et pourtant elle est assez géniale !

J’hésite beaucoup à placer Dream dans les morceaux sympas ou les déceptions. Car oui, elle est jolie et sympathique à écouter, mais j’ai peur de vite m’en lasser car même si elle a un joli fond au piano, et quelques cordes, elle n’est pas si formidable. A écouter sans trop réfléchir donc !

The Fall est un titre sympathique, au début un peu déroutant encore, avec une jolie fin de couplet, et un refrain presque a capella ce qui donne un joli résultat.

On a ensuite Thief, au refrain presque hurlé (encore une fois belle performance de Dan Reynolds) qui transmet facilement son enthousiasme. Les couplets sont rythmés d’une façon qui marque l’attention et permet d’annoncer un peu le refrain.

Avec son début calme, vous auriez pu vous attendre à ce que je place Second Chances dans la partie déception (mais j’aime aussi les chansons calmes voyons !), mais je retiendrai surtout son très joli refrain, particulièrement doux et mélodieux. Une chanson toute mignonne. Release est dans le même genre (l’enchainement des deux n’est pas forcément très judicieux en revanche), une douce chanson à la guitare sèche qui met aussi en valeur la voix de Dan Reynolds.

  • Les petites déceptions :

Polaroid n’est vraiment pas un titre que j’apprécie. Oui, on retrouve le rythme fort, mais pourtant, il est utilisé pour éviter que la chanson ne manque d’intérêt. Pour moi elle a trop d’accents à la limite du RnB et ce n’est pas ce que j’aime, tout simplement !

It Comes Back To You est un titre sans vraie originalité, sans la question vocale, elle aurait pu être faite par beaucoup de groupes pop-rock, alors que Imagine Dragons démontrent depuis le début qu’ils ont de l’originalité à revendre !

Summer, rien qu’avec le titre laissait présagé quelque chose d’un peu stéréotypé. Le refrain est plutôt sympa avec la voix de Dan Reynolds qui part dans les aigus, mais les couplets pop ne me marquent vraiment pas positivement, il leur manque vraiment quelque chose malheureusement.

Hopeless Opus est un titre aussi à la limite des accents RnB que je n’aime toujours pas (chacun ses gouts mais j’ai du mal). Le refrain en choeur n’est pas révolutionnaire, mais un peu mieux que les couplets cependant.

The Unknown est une petite déception, car elle aurait pu être une jolie chanson calme, mais elle est contaminée par de drôles arrangements au synthé, sur les couplets à la limite du cri de perroquet…

En résumé ? Un album long qui aurait pu se passer de certains titres qui diluent malheureusement l’ensemble. Pourtant, il y a de très bons morceaux qui viennent conforter leur style et donner vraiment envie de les voir en live !

En live ? D’ailleurs le passage en live ce sera fin octobre dans quelques villes françaises, et le 2 novembre au Zénith à Paris !

Publicités
– Album Review – Imagine Dragons, Smoke + Mirrors

Une réflexion sur “– Album Review – Imagine Dragons, Smoke + Mirrors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s